mity-main
En Question

Les fenêtres PVC : cassons les idées reçues – partie 2

Bien que la fabrication des fenêtres en PVC remonte au milieu du XXe siècle, de nombreux mythes les concernant persistent encore aujourd’hui. Certaines personnes estiment que les fenêtres en PVC peuvent être nuisibles à l’environnement. D’autres pensent que les cadres de fenêtres en plastique se déforment lorsqu’elles sont exposées à la chaleur. Une théorie répandue, mais fausse, veut que les fenêtres équipées de cadres en polychlorure de vinyle ne nécessitent aucun entretien. Voulez-vous savoir ce qu’il en est vraiment ? Nous dissipons les idées reçues sur les fenêtres en PVC et ne présentons que des informations fiables à leur sujet.

Les fenêtres en PVC (polychlorure de vinyle), également appelées fenêtres en plastique, sont utilisées dans les bâtiments résidentiels depuis plusieurs décennies. Les premiers modèles en PVC ont commencé à être fabriqués au début des années 1970, mais leur introduction auprès du grand public n’a eu lieu qu’au début des années 1990. Bien que leur histoire s’étende sur plusieurs décennies, les fenêtres en plastique sont encore vues avec méfiance par de nombreuses personnes, ce qui perpétue les idées reçues à leur sujet. Qu’en est-il vraiment ? Nous en parlons dans un article précédent de la série, ainsi que ci-dessous.

 

Idée reçue n° 4. Les fenêtres en PVC sont-elles nuisibles à l’environnement ?

Pendant des années, l’opinion s’est perpétuée selon laquelle la production de fenêtres en PVC nuit davantage à l’environnement que la fabrication de modèles à partir d’autres matières premières, comme le bois ou l’aluminium. C’est faux, à condition que le fabricant fasse preuve d’un haut niveau de conscience environnementale. Chez OKNOPLAST, nous choisissons des matériaux recyclables, nous nous concentrons sur l’élargissement de notre gamme de modèles à haut rendement énergétique et sur la production durable. Contrairement à ce que certains pensent, le plastique PVC vierge peut être efficacement recyclé et réutilisé dans la fabrication de fenêtres. De plus, dans les fenêtres OKNOPLAST, chaque élément peut être réutilisé en production. Les fenêtres dotées de bonnes propriétés d’isolation thermique sont également une bonne chose pour l’environnement.

Moins il faudra utiliser d’énergie pour chauffer ou refroidir l’intérieur des bâtiments, moins il y aura de pollution dans l’atmosphère. La production de fenêtres, qu’elles soient en bois, en aluminium ou en PVC, consomme de l’eau, de l’électricité et de la chaleur, et s’accompagne d’émissions de CO2 dans l’atmosphère. La production durable selon des directives écologiques strictes, comme nous le faisons à l’usine OKNOPLAST, a un impact beaucoup plus faible sur la nature. 

 

Idée reçue n° 5. Les profilés des fenêtres en plastique se déforment-ils ?

La popularité des fenêtres en plastique ne cesse de croître depuis les années 1990. À cette époque, de nombreuses micro-entreprises ont commencé à apparaître aux côtés des fabricants établis, produisant des fenêtres en PVC à partir de composants. Sur le marché, vous trouviez aussi bien des fenêtres en plastique de haute qualité que des fenêtres qui perdaient rapidement leur aspect d’origine avec le temps. L’opinion selon laquelle les châssis de fenêtre en PVC se déforment sous l’effet de la chaleur et du soleil est-elle exacte ? Non. Ce n’est absolument pas le cas si nous parlons des fenêtres OKNOPLAST et d’autres fabricants reconnus et expérimentés. Dans les modèles de fenêtres en PVC haut de gamme, la durabilité et la rigidité des fenêtres sont assurées par des solutions technologiques telles que l’utilisation de renforts en acier à l’intérieur des profilés. Ils empêchent les profilés de se déformer, même pour les fenêtres constamment exposées au soleil, soumises à de fortes sollicitations ou à des fluctuations de température.

L’épaisseur des renforts en acier galvanisé à l’intérieur des profilés de fenêtres est déterminante pour la rigidité de ces dernières. Elle doit être d’environ 1,5 millimètre afin que les fenêtres ne se déforment pas dans la durée. Dans les modèles OKNOPLAST, nous utilisons de l’acier à plis multiples à section fermée, car nous savons que le choix approprié de l’épaisseur et de la géométrie de l’acier dans un profilé donné détermine la rigidité de la fenêtre et sa bonne résistance aux déformations. Une telle solution permet de garantir que les éléments boulonnés au cadre, sur lesquels sont accrochés les ouvrants de la fenêtre (par exemple, les charnières), ou les crochets antivols des ferrures, ont une liaison suffisamment rigide et durable. En outre, l’armature à section fermée se caractérise par une bonne rigidité qui assure une résistance aux intempéries.

 

Idée reçue n° 6. Les fenêtres en PVC ne nécessitent-elles aucun entretien ?

Beaucoup pensent qu’en installant chez eux des fenêtres en PVC ils vont se débarrasser de la contrainte d’un entretien régulier. Bien qu’elles soient effectivement beaucoup moins contraignantes à cet égard que les fenêtres en bois, un entretien spécifique mais pas trop fréquent est néanmoins nécessaire pour les maintenir en bon état. La couche extérieure des fenêtres, c’est-à-dire le plaxage ou les capotages en aluminium, doit être nettoyée au moins deux fois par an, et plus souvent si la saleté est visible. N’oubliez pas non plus de lubrifier les ferrures et les charnières de vos fenêtres afin que leur ouverture et leur fermeture soient toujours faciles.

Il est recommandé de le faire pour tous les types de fenêtres, y compris celles en PVC. Correctement graissés, elles ne se fendront pas, ne céderont pas à la pression et ne s’effriteront pas, et les fenêtres conserveront leur étanchéité. La durée de vie des fenêtres en PVC est également prolongée par un réglage régulier des mécanismes. Vous pouvez le faire vous-même ou le faire faire par un spécialiste.

 

 

 



Découvrez nos fenêtres

Les fenêtres PVC : cassons les idées reçues – partie 2
En haut