Comment entretenir ses fenêtres avec Oknoplastt
Conseils et astuces

Comment entretenir vos fenêtres après l’hiver ?

En hiver, les conditions météorologiques défavorables ont un impact négatif, non seulement sur notre bien-être, mais aussi sur nos fenêtres. Même si aujourd’hui beaucoup de fabricants de menuiserie extérieure mettent en œuvre des solutions technologiques et des matériaux avancés, l’entretien des fenêtres est bénéfique pour leur durée de vie et le maintien de leurs performances pendant de longues années. Cette opération est simple et il serait bien utile de s’en occuper en profitant de la période printanière.

Pour profiter d’un maximum de performance énergétique, il convient d’entretenir vos fenêtres deux fois par an. Ceci vous permettra de réduire vos factures de chauffage et ce sur de nombreuses années.

Le nettoyage de printemps est un moment idéal pour vérifier et, éventuellement, améliorer l’état des fenêtres après de longs mois hivernaux. Les températures positives favorisent l’opération – un entretien par temps de gel n’étant pas recommandé et pouvant entraîner des endommagements. De plus, les périodes printanières permettent d’éviter un ensoleillement trop important qui rendrait l’exécution de la tâche plus pénible à réaliser. Alors, comment réaliser les travaux d’entretien ?

PREMIERE ETAPE : LES OUTILS ET LA MÉTHODE JOUENT UN RÔLE IMPORTANT

Il est préférable de planifier l’opération d’entretien des fenêtres et de se procurer les outils et les matériaux nécessaires avant de se lancer dans ce type d’opération. À savoir : des produits de nettoyage, de la graisse de silicone ou de la vaseline technique, des lingettes, des raclettes en caoutchouc, une bassine et des gants de protection.

La première étape consiste à laver la fenêtre entière. Le mode de nettoyage des profilés de fenêtre varie selon le matériau à partir duquel ils sont conçus.

Si votre menuiserie extérieure est en aluminium ou en bois, il est utile de lire d’abord la fiche produit fournissant les règles générales d’entretien d’un modèle donné. Certains fabricants de fenêtres en aluminium tels que Aluhaus offrent à leurs clients des kits d’entretien, évitant ainsi d’avoir à se procurer un quelconque produit.

Comment laver ses fenêtres avec Oknoplast

Par contre, dans le cas des fenêtres les plus populaires en France, c’est-à-dire les fenêtres PVC, il convient tout simplement d’utiliser un produit nettoyant sans solvants, composants chimiques puissants ni abrasifs. Les produits non appropriés peuvent entraîner des micro-endommagements, des rayures et une décoloration. La solution optimale est donc de se procurer un produit adapté ou bien d’utiliser un mélange d’eau et de liquide vaisselle. Ce dernier fera également ses preuves lors du nettoyage des joints d’étanchéité. Ce sont souvent des composants assez délicats et faciles à endommager via l’utilisation de produits non adaptés. Ce risque est très courant quand les joints d’étanchéité sont fabriqués en caoutchouc synthétique EPDM.

Il est important de tenir compte de la matière des chiffons. Il est préférable d’opter pour des modèles en coton ou en microfibre doux, délicats et sans coutures. N’oubliez pas que pour les effets les plus efficaces il vaut mieux nettoyer une fenêtre du haut vers le bas et d’éviter les journées trop tempérées ou ensoleillées. Vous risqueriez d’avoir des difficultés à éliminer les traces d’eau sur les vitres.

SECONDE ÉTAPE : L’EXAMEN TECHNIQUE

Après avoir nettoyé les fenêtres, passez à l’étape suivante – l’examen technique et l’entretien des joints d’étanchéité et des ferrures. 

Tout au long de l’année les fenêtres sont exposées à de multiples impacts mécaniques générés lors de leur ouverture et de leur fermeture. De même, les intempéries comme le vent, le froid, la neige ou la pluie ont un impact considérable sur l’aspect et la durée de vie de ces matériaux. Pour cette raison – surtout après la période hivernale – il est utile de vérifier l’état des joints d’étanchéité et des ferrures. Ce sont des éléments fondamentaux dont l’état influence l’étanchéité de la fenêtre.

Commencez l’examen des ferrures en vérifiant tous les éléments en métal. Vissez ceux qui sont desserrés et remplacez les éléments usés. Graissez les éléments mobiles en métal. La vaseline technique sera parfaite. Pour la lubrification, vous pouvez également utiliser un flacon avec applicateur, ce qui facilitera l’application précise du lubrifiant. Contrôler ensuite l’état des joints d’étanchéité. Pour remplir leur fonction, ils doivent disposer d’une souplesse suffisante, c’est-à-dire qu’ils doivent revenir rapidement à leur forme standard après déformation. Si les joints présentent des fissures, s’ils sont poreux ou écrasés, il est nécessaire de les remplacer. S’ils ne présentent aucun signe d’endommagement, il suffit de les graisser avec de la graisse silicone ou de la vaseline technique pour conserver leur performance.

TROISIÈME ÉTAPE : LE TEST D’ÉTANCHÉITÉ

La troisième étape consiste à vérifier la force de verrouillage entre le vantail et le cadre. Ce test est très simple à réaliser ! Pour cela une feuille de papier suffit ! Prenez la feuille de papier et glissez là entre le vantail et le dormant. Si, malgré la fenêtre fermée, il est possible de faire passer facilement le papier – les ferrures sont à régler. N’oubliez pas que selon la saison, la force de verrouillage est différente. En hiver, un ajustement serré sera optimal, afin de garantir une bonne isolation thermique, alors qu’en été, la pression devra être plus faible. En suivant ce principe, vous obtiendrez une micro-ventilation convenable de votre intérieur.

A présent vous disposez de toutes les solutions et astuces pour entretenir vos fenêtres et contribuer à leur longévité et leur performance technique. Alors prêts à relever le défi ?



Découvrez nos fenêtres

Commenter
Comment entretenir vos fenêtres après l’hiver ?
En haut